Fawzi Derrar : « Augmenter le rythme de vaccination afin de toucher le maximum de la population »

0
56
Fawzi Derrar : « Augmenter le rythme de vaccination afin de toucher le maximum de la population »

« Nous avons engagé des boites spécialisées et certifiées dans la chaine de froid qui ont suivi la sortie des doses de vaccin anti Covid-19 depuis l’usine jusqu’à Alger », indique Fawzi Derrar, directeur général de l’Institut Pasteur d’Alger (IPA), qui était jeudi matin, l’invité de la rédaction de la Chaine 3 de la Radio Algérienne.

L’orateur affirme que son institution a tous les détails sur chaque phase d’acheminement des doses de vaccin. « Nous avons des photos et des enregistrements qui partent de l’usine de production vers l’aéroport et de ce dernier jusqu’à Alger et puis vers le centre de stockage », argumente-t-il.

 

L’invité précise que ces boites engagées ont des représentants un peu partout dans le monde, notamment en Russie, ce qui nous a permis, dit-il, d’avoir un rapport détaillé sur le taux de température des doses du vaccin, qui est déterminant pour sa sauvegarde.

Sur le temps pris pour le choix du vaccin, le docteur Derrar estime que beaucoup de choses ont été dites sur ce sujet dont certaines parties jugeant que l’Algérie accuse du retard avant de passer à l’action. « Prendre ses précautions, discuter avec le fournisseur et avoir un œil attentif sur le dossier n’est pas un retard », s’exclame M. Derrar appuyant qu’« on ne joue pas avec la sécurité et la santé de nos citoyens », dit-il.

En plus, précise t-il,  il faut savoir que les premières autorisations ont été données au mois de décembre donc nous ne sommes pas très loin, puisque on a signé les premiers contrats au début janvier.

Évoquant la compagne de vaccination qui a débuté fin janvier comme prévu, l’interviewé, estime que « le plus important est de commencer ». « Notre objectif maintenant c’est d’augmenter le rythme afin de toucher le maximum de la population », abonde-t-il. « Il est claire que maintenant, il faut aller à une cadence plus importante avec le temps », suggère le Dg de l’IPA.

Pour ce faire, docteur Derrar fait savoir que l’Algérie est entrain de finaliser tout ce qui a été entrepris jusque-là avec les Chinois. « La Chine est un pays ami, à l’instar d’autres pays, avec qui nous avons des accords de coopération et nous sommes dans différents stades de finalisation », précise-t-il.

Évoquant les nouvelles variantes du covid-19 repérées ces derniers temps dans certains pays, l’invité assure que les vaccins actuels restent efficaces.

« Avec tout ce que nous savons jusqu’à l’heure, les nouvelles souches n’ont pas d’impact sur les vaccins qui restent tout aussi efficaces », conclut-il.