Al Qaida s’allie avec Rachad, et le MAK pour bruler l’Algérie

0
273
Al Qaida s’allie avec Rachad, et le MAK

A quelques jours de la célébration du deuxième anniversaire du Hirak béni, l’organisation terroriste d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) vient d’appeler à la reprise des marches pour soutenir ceux qui ont pris les armes contre l’Etat algérien, dans un communiqué rendu public.

L’AQMI rejoint ainsi la nébuleuse de Rachad, et  le mouvement séparatiste du MAK du maîte-chanteur de Ferhat M’henni et appelle dans un document intitulé «Communiqué sur les événements djihadistes et politiques récents en Algérie» daté du 17 janvier dernier, à «mener à terme la révolte» en Algérie, ce qui signifie reprendre le Hirak populaire du 22 février 2019.

«Parachever le Hirak afin de se débarrasser du pouvoir et d’instaurer la charia.» lit-t-on dans un communiqué signé par l’émir terroriste Abou Oubaida Youcef el Annabi, successeur d’Abdelmalek Droukdel

Publié le jour même par le Jihadology, un centre d’études et de documentation américain sur le terrorisme, ce texte porte le logo d’Al Andalus, le média de propagande d’AQMI*.

«Message aux personnes libres en Algérie : l’histoire a démontré que les peuples qui mènent une révolution inaboutie ont plus à perdre que ceux qui restent inactifs. Les contre-révolutions seront plus fortes et dominantes […] Les revendications légitimes de la révolte (Hirak) se sont limitées à la réforme du système de gouvernance mais pas au déracinement du système », indique le communiqué. L’organisation terroriste indique en outre, avoir cessé ses activités dès le début du Hirak, «toute activité qui pourrait être utilisée par la issaba militaire comme prétexte contre vous» en s’adressant à l’opinion publique

Course terroriste pour la récupération du Hirak

Interrogé par le média russe Sputnik, Djalil Lounnas, professeur en relations internationales à l’université américaine Al Akhawayn d’Ifrane (Maroc), spécialiste des groupes terroristes en Afrique du Nord et au Sahel, croit en sa crédibilité. «Ce document a été publié sur le site de Jihadology, centre créé et géré par Aaron Y. Zelin, un spécialiste des mouvements terroristes. Ce centre est réputé pour son sérieux et sa rigueur. À mon avis, la source est fiable», estime-t-il.

AQMI*, à travers son média de propagande Al Andalus, reconnaît avoir subi des pertes dans ses rangs ces derniers mois, dans le sillage des coups de boutoir de la lutte antiterroriste menée par l’ANP, au niveau des montagnes de Jijel, Tipaza et Khenchela, ayant permis l’élimination d’un nombre important de terroristes dont l’émir Hocine Abou Moussa el Jijeli,.

L’entrée sur scène de l’organisation terroriste, dans la course à la récupération du Hirak a été mentionnée implicitement par le Chef d’état-major de l’ANP, le Général des corps d’armée, Said Chanegriha, en a fait allusion, lors d’une allocution sur la lutte antiterroriste cette semaine à l’occasion d’une visite d’inspection à la 5ème Région Militaire

Alliance incestueuse entre Rachad, le MAK et le RCD

Les masques sont tombés, et la confirmation d’une alliance incestueuse entre la nébuleuse terroriste de Rachad et le mouvement séparatiste du MAK et le RCD, ne font plus de doutes dans la mesure, où les déclarations de leurs meneurs abondent dans ce sens.
Il est clair, que malgré leur opposition et divergences idéologiques, les alliés de l’inceste politique travaillent sous la coupe des officines atlantistes et néocolonialistes et qui n’ont jamais digéré l’indépendance de l’Algérie et la jalousie de son peuple lorsqu’il s’agit de la souveraineté, de l’unité du territoire, ou de son amour pour son ANP digne héritière de l’ALN.

Les algériens appelés à la vigilance

Les algériens sont appelés à la vigilance pour ne pas être embarqués dans les plans du chaos prônés par les mâitres néocolonialistes des Larbi Zitout, Ferhat M’henni et Mourad Dhina. Ces derniers qui mènent un train de vie de seigneurs larbins, se fixent comme objectif, le démantèlement de l’Etat algérien et sa moelle épinière l’ANP, obstacle infranchissable des visées du néocolonialisme et sionisme.
L’opposition de l’Algérie à toute normalisation avec l’ennemi sioniste, exprimée à haute voix par le président Tebboune, a accentué la mise en oeuvre du plan de destruction, sachant que certaines informations non encore confirmées, que les forces du mal cherchent à semer le chaos, le 24 février prochain, à l’occasion de la célébration du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et la création de l’UGTA.
Cette année, les algériens célèbrent le 50ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures, une date symbolique jamais avalée par les forces impérialistes.

L’édification pour une Nouvelle Algérie, en ligne de mire

Si la vigilance doit être de mise pour contrecarrer les desseins des ennemis de l’Algérie, et anéantir la récupération du Hirak, par les forces obscurantistes et assoiffées du pouvoir,il n’en demeure que la revendication pour l’amélioration de la vie socioéconomique et la promotion de l’exercice démocratique sont légitimes et doivent se poursuivre pour mettre hors d’état de nuire El Isaba, à l’origine du blocage à tous les niveaux.
L’objectif assigné par El Isaba est de perpétuer le désespoir chez l’algérien, quant à l’édification d’une nouvelle Algérie

Source: Sputnik et Algérie54

 

PARTAGER