Djerad : l’Algérie a fait de la politique énergétique “une priorité majeure”

0
170
Djerad : l'Algérie a fait de la politique énergétique "une priorité majeure"

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé mercredi depuis Hassi R’mel (Laghouat) que les énergies renouvelables deviendront les principaux moteurs du développement économique aux côtés des secteurs des mines, de l’agriculture saharienne, de l’industrie pharmaceutique, des startup et des micro-entreprises.

“Cinquante ans après la nationalisation des hydrocarbures, l’Algérie a fait le choix de s’orienter définitivement vers le développement des énergies renouvelables, à travers l’adoption d’une base industrielle adéquate.

Elle dispose pour se faire de toutes les ressources naturelles et des moyens humains lui permettant de devenir, dans les toutes prochaines années, un leader dans le domaine des énergies, solaire et éolienne”, a indiqué M.Djerad dans son allocution, à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et du 65ème anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA).

Le Premier ministre a réitéré l’engagement du Gouvernement à “jeter les bases de la transition énergétique adaptée à ses spécificités nationales en recourant à toutes les capacités lui permettant de concrétiser sur terrain les objectifs tracés sans pour autant négliger les mécanismes d’évaluation précise et de suivi permanent”.

L’augmentation des capacités de production dans les domaines énergétiques va ouvrir au pays de “nouvelles perspectives” à travers l’élargissement effectif des activités pétrochimiques locales dont les produits finis ont des débouchés réels sur le marché international, devenu trop incertain pour les ressources énergétiques primaires à l’état brut, a poursuivi M.Djerad.

Selon le Premier ministre, le Gouvernement a adopté, dans le cadre de son programme d’action et le plan de relance économique, plusieurs mesures visant à promouvoir les activités industrielles liées au secteur de l’énergie au niveau des entreprises et des petites et moyennes industries permettant la création de postes d’emploi et de richesses locales.

La transition énergétique est perçue par l’Etat algérien comme un processus vital exigeant plusieurs transitions et mutations à l’instar de la transition numérique et industrielle et leur système et technologies, a-t-il assuré.

Le Premier ministre a mis l’accent sur l’impératif pour Sonatrach de s’acquitter de son rôle en tant qu’acteur principal dans le processus de la transition énergétique en incorporant les énergies renouvelables dans sa vision stratégique et les plans de mise en œuvre y afférent.
1352 projets de raccordement aux réseaux d’électricité au profit des zones d’ombre

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a fait état, mercredi à Hassi R’Mel (Laghouat), de 1.352 projets de raccordement aux réseaux d’électricité au profit des zones d’ombre.

“L’Etat a placé le raccordement à l’électricité et au gaz ainsi que la généralisation des systèmes d’énergie solaire au cœur de ses priorités dans le cadre du programme de développement des zones d’ombre décidé par le Président de la République”, a déclaré M.Djerad dans son allocution, à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et du 65ème anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA).

1.352 projets de raccordement aux réseaux d’électricité, 992 projets de raccordement aux réseaux de gaz et 693 projets d’éclairage public ont été réalisés, a détaillé M.Djerad.

Ces projets ont permis de raccorder 33.124 ménages aux réseaux d’électricité et 48.252 ménages aux réseaux de gaz, a précisé le ministre.

Conversion au GPLc de 34% du parc automobile des administrations et des établissements publics

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a fait état mercredi depuis Hassi R’mel (Laghouat), de la conversion, en 2020, au Gaz de pétrole liquéfié carburant (GPLc) de 34% du parc automobile -essence- des administrations et établissements publics.

“Déterminée à élargir l’utilisation du GPLc, l’Algérie avance à un rythme accéléré vers la réalisation de l’autosuffisance en carburant, en témoigne le non recours à son importation depuis juillet 2020”, a déclaré M.Djerad, lors d’une visite effectuée à Hassi R’Mel dans le cadre de la célébration du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA).

Evoquant les réalisations de l’Algérie dans le domaine de l’énergie, le Premier ministre a rappelé la mise en service de la raffinerie de Sidi R’zine augmentant, ainsi, sa capacité de production à 3,7 millions tonnes/an, en dépit des difficultés induites par la pandémie covid-19.

Il a également mis en avant la rationalisation par la Sonatrach et la Sonalgaz de leurs budgets relatifs à l’investissement et à l’exploitation à raison de 7,5 mds USD.

M.Djerad a mis l’accent, en outre, sur la contribution de l’Algérie, en sa qualité de présidente de l’OPEP en 2020, à la coordination des efforts dans l’objectif de parvenir à un accord historique sur la réduction de la production de 9,7 millions/jour.

 

PARTAGER