Ali Mahmoudi : les récents départs de feu sont volontaires criminels

0
61
Ali Mahmoudi : les récents départs de feu sont volontaires criminels

Plusieurs départs de feu ont été recensés durant ce mois de février, notamment  durant les week-ends du 5 et du 21, indique Ali Mahmoudi, Directeur Général des forêts.  

S’exprimant, jeudi matin, dans l’émission l’invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne, celui-ci,  dit qu’il est vraiment dommageable  qu’on recense des départs de feu en mois de févier en précisant qu’ « ils sont volontaires et criminels, sans aucun doute ».

L’invité affirme que la wilaya de Jijel a enregistré à elle seule 19 départs de feu, tous dans le domaine public de l’Etat. « Des incendies qui ont déclenchés  entre 19h00 et 20h00. Donc là, la conclusion est vite tirée. C’est des actes criminels », fait-il savoir en expliquant que  ces gents mal attentionnés  agissent dans les endroits là où il n y a pas de surveillance effective, pour mettre le feu.

De grands efforts ont été consentis, ces deniers temps, afin de mettre fin ainsi à ces actes criminels, dit-il, en précisant que son instance recevra prochainement des drones spécifiques aux missions de l’administration des forets et celle de la protection civile.

A côté de cela, dit-il, l’administration des forets sera renforcée par 80 nouveaux autres véhicules. « La commende est passée avec l’usine de Tiaret », affirme t-il, ajoutant que 15 camions citernes vont être, aussi, acquis prochainement.

Dans le même contexte, M. Mahmoudi, souligne que lors d’une récente réunion avec la compagnie Tassili Air Ligne, cette dernière a proposé à son administration des petits avions de lutte contre les incendies, qui peuvent s’alimenter dans les barrages dont dispose l’Algérie. Cependant, précise t-il, la décision est au niveau des plus hautes instances  de notre pays.

Evoquant la question des indemnisations, l’orateur affirme qu’une grande enveloppe financière a été dégagée par le ministère de l’agriculture, d’une valeur de 600 millions de dinars, pour intervenir sur les wilayas ou des dégâts ont été enregistré chez des particuliers.

La mission de la reconstitution végétale est confié à l’administration des forets, par contre tout ce qui relève des élevages et autres a été confié aux services agricoles. « L’opération est en cours. il y a certaines wilayas qui ont clôturés le dossier et d’autres sont en retard », conclut-il.