Macron et la reconnaissance sélective

0
111
Macron et la reconnaissance sélective

Par Abdel Boudemagh

La démarche de reconnaissance des mémoires entreprise par le Président Macron influencé par l’historien Benjamin Stora s’apparente plus à une mémoire sélective, une pathologie qu’on retrouve aisément dans l’amnésie lacunaire qui est un trouble de la mémoire mais pratiquée par des sujets sains ( Emmanuel Macron et Benjamin Stora) comme c’est le cas aujourd’hui , cela dénote d’une volonté de brouiller le faits historiques en les sélectionnant à sa guise pour ne pas reconnaître l’essentiel à savoir une colonisation ignoble et ainsi d’instiller au compte-gouttes la reconnaissance de certains faits  ( les martyres anti-coloniaux: Audin, Ali Boumendjel) pour faire bonne figure.

Quand on veut réellement apaiser les mémoires on commence par : «  Au nom de la France je vous prie de bien vouloir accepter nos excuses pour le fait colonial « .

Alors oui, le peuple algérien et le peuple français pourront construire ensemble un avenir des plus bénéfiques.

Le Monde entier respecte la France des droits de l’Homme , de la belle révolution de 1789 mais dénonce la France coloniale : en prononçant cette phrase vous redonnez le vrai visage de la France authentique, celle des lumières.

Même la nature s’en mêle et les sables du Sahara, empoisonnés par les essais nucléaires français ,s’agitent en se déversant sur l’ensemble du territoire français ces dernières semaines pour vous rappeler ce devoir de repentance, n’est ce pas déjà un signe Monsieur le Président Macron ?