Nage-t-il à contre-courant du président: Le recyclage politique de Benramdane

0
111

Ce samedi 6 mars 2021,le conseiller Nazih Benramdane, conseiller du président chargé des organisations de la société civile et de la communauté nationale annonce la naissance  de Nida El Watan (l’appel de la nation).

Est-ce un nouveau parti politique, ou recyclage des associations satellites de certains partis politiques emportés par le Hirak béni ?

Seul l’ancien député du MPA, pourrait nous répondre à cette importante question, car le président Tebboune s’était présenté à la présidentielle de décembre 2019, en candidat indépendant, bien qu’il avait fait partie du Comité Central du FLN, le parti qui soutiendrait le candidat Mihoubi, au même titre que Berremdane et son compagnon des rencontres des salons, le commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), et membre du RND Abderrahmane Hamzaoui, sachant que le président Tebboune ne cessait de marteler, qu’il n’est nullement intéressé par la création d’un parti politique.
Son approche est somme toute simple, ouvrir le champ à l’émergence d’une société civile indépendante, échappant à la tutelle de l’administration et des partis politiques.
Benramdane , a-t-il compris la vision du président ou veut-t-il saborder ce projet, en recyclant des visages consommés et des associations satellites, résignées à la cause des ambitions personnelles, sans ancrage populaire.
Le travail associatif, est loin de faire l’objet de décret, il est tout simplement palpable sur le terrain, loin des selfies et des salons.

On aurait bien souhaité voir Beramdane sortir le vendredi à côté de la société civile pour revendiquer » l’appel d’El Watan » au même titre qu’on aurait bien souhaité le voir prendre en charge les doléances de nos compatriotes à l’étranger, contraints de payer » la chipa » pour être rapatriés.

PARTAGER