Ouverture jeudi de la 1e édition du Salon national du livre à Alger

0
220
Ouverture jeudi de la 1e édition du Salon national du livre à Alger

Le premier Salon national du livre sera ouvert, jeudi, au Palais des expositions des Pins maritimes (Alger) avec la participation de 216 maisons d’édition, après plus d’une année de suspension des activités culturelles, en raison de la pandémie (Covid-19).

Placé sous le thème “Un livre, une vie”, les visiteurs seront conviés lors de ce Salon à renouer avec la lecture, à la faveur des nouvelles parutions des maisons d’édition comme Casbah, Enag, “El Djazaïr Takra’a” et Dhama.

Organisée au pavillon central du Palais des expositions, cette manifestation sera ponctuée par la présentation de nouveaux ouvrages, fruits de nouvelles expériences littéraires pour la plupart, avec l’organisation de vente-dédicace d’une trentaine d’auteurs parmi ceux ayant publié leurs livres via leurs comptes personnels, en l’absence de noms médiatisés. L’objectif de ce salon est de “donner une chance aux nouvelles plumes (jeunes) pour faire la promotion d’idées novatrices en vue d’enrichir le programme culturel et professionnel”, a affirmé le président de l’Organisation nationale des éditeurs de livres (ONEL).

24 rencontres thématiques (conférences et ateliers) traitant de la réalité de l’industrie du livre, la distribution, la traduction et le livre scolaire et électronique durant les cinq dernières années en Algérie, outre le piratage et la protection des droits d’auteurs seront également au menu.

Dans le volet culturel, une conférence sera consacrée à l’érudit Mohamed Bencheneb (1869-1929) qui a marqué de son empreinte la littérature, l’histoire, l’éducation et la culture en Algérie.

Il s’agit du premier docteur dans l’histoire du pays et du premier chercheur algérien qui s’est intéressé aux langues et à la traduction. Il est aussi le fondateur de la littérature comparée en Algérie.

Les conférences culturelles s’intéresseront également à la bande dessinée en Algérie, à la littérature d’enfance et de jeunesse, ainsi qu’aux créations destinées aux personnes à besoins spécifiques. Au volet histoire, une conférence sera consacrée au jour de la Victoire, le 19 mars.

Un protocole sanitaire de prévention contre le nouveau coronavirus

Le Salon national du livre verra l’application d’un protocole sanitaire “strict” dans le cadre de la prévention du nouveau coronavirus, conformément aux instructions du ministère de la Santé, avec limitation de l’âge d’accès à 16 ans et plus, et le respect de la distanciation physique (1 personne/3 mètres).

Le gel désinfectant sera également fourni dans toutes les structures d’accueil, outre la diffusion de rappels des mesures préventives par radio interne du pavillon central, tels que le port obligatoire de masques de protection et éviter tout contact avec les autres personnes, etc.

Dans le cadre de ce protocole, les organisateurs ont également prévu deux salles pour les séances de vente-dédicace et deux autres réservées aux programmes culturel et professionnel, tout en interdisant ce genre d’activités au niveau des pavillons des éditeurs. Une application électronique sera disponible fournissant l’accès à toutes les maisons d’édition participantes et à leurs ouvrages, avec la possibilité de les commander par voie électronique pour ceux qui n’auront pas la chance de visiter le salon, selon les organisateurs.

Le salon sera ouvert tous les jours de 10 h à 19 h.

L’organisation de cet événement littéraire pour redynamiser le domaine culturel, intervient après plus d’une année de paralysie quasi-totale ayant affecté le secteur du livre, en raison de la pandémie du coronavirus, explique Mustapha Kallab debbih.