Beldjoud : “le Gouvernement va prendre en charge les victimes du séisme de Bejaia”

0
164
Beldjoud : "le Gouvernement va prendre en charge les victimes du séisme de Bejaia"

Le ministre de l’Intérieur et de Collectivité locales et de l’Aménagement du Territoire, Kamel Beldjoud, a affirmé jeudi que le Gouvernement va prendre en charge les victimes et les dégâts matériels causés par le séisme, qui a frappé la wilaya de Bejaia tôt dans la matinée du jeudi.

S’exprimant lors d’un point de presse, Beldjoud a indiqué que le séisme, d’une magnitude de 5,9 sur l’échelle de Richter enregistré à 1h04 à 28km au nord-est du Cap Carbon (Bejaia), n’avait “pas causé de pertes humaines, ni généré de grands dégâts matériels”, a fait cas de la disponibilité du Gouvernement de venir en aide aux victimes, notamment celles dont les habitations ont été détériorées ou subies de grand dégâts”.

En l’espèce, le propos a concerné les foyers du vieux-Bougie, à l’instar des quartiers de Bab-el-Fouka, Bab-Elouz, Houma Karamane, et le plateau Amimoun, fortement secoué et qui nécessitent ainsi une intervention aussi urgente que vigoureuse.

Déjà victimes de tremblements antérieurs, ces quartiers, dans leur majorité, abritent des maisons individuelles et des immeubles fortement dégradés et fragilisés.

Leurs occupants n’ont eu de cesse de réclamer leur déplacement tant leur inquiétude est vive, exacerbée par leur passage sous leur lieux de résidence de la conduite principale d’AEP qui alimente la région nord-ouest de la ville dont la présence et le risque d’un accident, les rend perplexes au quotidien.

“C’est un séisme important”, a commenté Beldjoud, avant de souligner : “nous allons mobiliser des entreprises sur 24 heures pour qu’elles puissent finir rapidement le projet”. Le ministre a tenu à préciser, qu’un effort certain sera accompli pour soulager les concernés et les victimes de cette catastrophe naturelle.

Beldjoud a été accompagné du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou et du ministre du Travaux publics et des Transport, Kamel Nasri, ainsi que du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi.

La délégation ministérielle a profité de ce passage pour aller rendre visite par ailleurs aux blessés, notamment trois d’entre eux retenus au CHU, Khellil Amrane, pour suivi et traitement.

En fait, le souci, concerne, un jeune homme souffrant d’un poly-traumatisme, subi après qu’il eut sauté du troisième étage de l’immeuble où il réside. Il a essuyé un traumatisme crânien, a révélé le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, qui fait cas de contusions cérébrales. “il est conscient”, a-t-il précisé, rassurant que “ses jours ne sont pas en danger”.

Une cinquante de patients ont transité par l’hôpital suite à ce séisme, qui a provoqué l’effondrement partiel de quelques maisons et la fissuration de plusieurs autres, dont l’éclatement a en blessé certains.

L’essentiel des cas admis ont surtout soufferts de chocs émotionnels ou blessés du fait de la panique des habitants, suite aux cohue et à la précipitation dont ils ont fait preuve pour évacuer leurs maisons au moment de la grosse secousse, qui a atteint 5,9 sur l’échelle Richter.