Il est temps que ces chantres de la Fitna se taisent

0
67
Il est temps que ces chantres de la Fitna se taisent

Par Tarek Benaldjia

Tôt ou tard, ces preuves seront dévoilées, car on ne peut s’attendre à ce que les gens taisent des faits qu’il est crucial que le public connaisse.

Les informations que nous avons vues , aux travers des mandats d’arrêts International lancés à l’encontre de Zitout, Amir DZ et Aboud Hichem notamment, fournissaient de preuves convaincantes à l’appui de la théorie de la conspiration de ces corrompues contre leur propre pays.

La plupart d’entre eux ,  employés a distance à diriger l’opinion algérienne à travers des actions de guerre psychologique, de guerre de l’image, de mise en scène et de désinformation, destinées notamment à faire adhérer l’opinion nationale et internationale favorable à leur cause qui l’avaient perdue ou qui ne l’avaient jamais obtenue , pour ce faire ils diabolisent l’adversaire (la Présidence de la République & l’institution militaire ) et par la même à démoraliser les manifestants du Hirak dans leur revendications légitimes. En démontrant qu’ils ne sont même pas capables de défendre leurs propres revendications.

Tout ceci, afin de ne pas lui permettre (le peuple Algérien) la réalisation, d’une mobilisation de masse et de formuler de vraies demandes légitimes sans violence aucune.

De toute une diversité de messages au contenu destiné à servir la stratégie de leur propre camp qui est en dehors des règles constitutionnelles du pays.

Il va sans dire que,  l’’émission d’un mandat d’arrêt international contre les accusés cités supra, nous renseigne sur la position de ces chroniqueurs de malheur et qui lève, un peu le voile sur ces officines souterraines que sont les sociétés secrètes (la NED-NDI-IRI …ONG Algérienne.) et leur pouvoir occulte dans le pays ! Qui trompe qui ? Pour s’en convaincre,  il suffit de lire le livre, d’Ahmed Bensaada « Qui sont ces ténors autoproclamés du Hirak algérien ? »

N’est-il pas temps pour ces chantres de la Fitna de se taire et de laisser le peuple algérien décider de son destin par lui-même, sans intermédiaire ni intervention extérieure ?

Si le président appelle au vote, comment le peuple ne pourrait-il répondre?

Alors, pour l’amour de Dieu, de cette nation qui n’a que trop souffert, nous vous demandons de répondre à l’appel, juste comme une semence de grain devrait être plantée dans un bon champ pour porter le fruit abondant, le champ du cœur où la semence de vie est plantée devrait également être bon et pour que le monde voie la beauté du peuple algérien.

PARTAGER