Le diplomate Noureddine Djoudi : « il faut une diplomatie de guerre »

0
99
Le diplomate Noureddine Djoudi : « il faut une diplomatie de guerre »

« L’Algérie est en face d’une menace extrêmement sérieuse et beaucoup de personnes ne sont pas conscientes » a affirmé l’ancien ambassadeur, Noureddine Djoudi.

Lors d’une conférence tenue à Alger sous le thème : rôle de la diplomatie dans la guerre de 4e génération”, organisé par l’Association des diplomates algériens à la retraite (ADAR) à l’occasion de la célébration du 59ème anniversaire des accords d’Évian, Djoudi a soutenu que l’Algérie est “sérieusement menacée” par la guerre dite de 4ème génération, conçue sous deux axes: les nouvelles technologies et les conspirations visant le front interne.

Pour faire face à ces menaces, le conférencier insiste sur le principe d’une diplomatie de guerre. « Aujourd’hui il nous faut une diplomatie de guerre et il ne faut pas se limiter à des questions d’ordre politique », a-t-il insisté.

« Il s’agit de bien savoir quel est l’enjeu et il revient à nos jeunes diplomates de reprendre le flambeau à l’instar des anciens diplomates quand ils ont entamé la diplomatie de guerre pendant la Révolution », a-t-il ajouté .

Djoudi a mis en avant les positions géostratégiques de l’Algérie en faveur de la paix et de la justice. “L’Algérie est ciblée particulièrement par ses ennemis qui voient en elle un pays qui gêne de par ses positions en faveur de la paix et de la justice à travers le monde et de par sa situation géographique centrale, ainsi que la puissance de son institution militaire”, a-t-il alerté.

Le diplomate précise que ” les plans malsains du Maroc et d’Israël contre l’Algérie se traduisent à travers notamment les tentatives visant à attiser les divergences et les dissensions entre Algériens en termes notamment d’idéologies et convictions politiques”.