Le pécheur El-Kadi Ihsen et le mouvement subversif de Rachad

0
127
Le pécheur El-Kadi Ihsen et le mouvement subversif de Rachad

Par Tarek Benaldjia

Le contenu de ce papier est terriblement inquiétant mais sa lecture est indispensable pour prendre connaissance de diverses manipulations qui empoisonnent notre existence, et plus encore celle de nos enfants, sans que nous y prêtions attention.

En effet, le réveil pourrait être brutal quand les algériens, et le reste du monde s’apercevront, que, les communiqués quotidiens du journaliste El-Kadi Ihsen sont de Rachad ? Bien que les bulletins quotidiens sont donnés au nom du blog d’Ihsane El Kadi ?

Combien de temps cette mascarade destinée à couvrir le mensonge  durera-t-elle ? Quelques mois ? Un an ? Deux ans ?

Compte tenu de la gravité de la situation et des enjeux, j’invite tous les lecteurs à lire cet article, qui n’a rien perdu de sa pertinence.

Je vous invite également à le partager et à le diffuser au maximum tout autour de vous. Car Il serait bon qu’on puisse déclarer, à un moment donné, que la confiance est rétablie.

Au départ, je remercie Mr El Kadi Ihsen, d’avoir conforté mes convictions sur lui ! Je le remercie également d’avoir assumé ses positions politiques et rendu public son alignement sur les « Intérêts suprêmes du mouvement subversif de Rachad »

                   Nous nous ne sacrifions pas l’Algérie pour ses ennemis

La position honorifique de l’institution militaire algérienne à l’égard de son chef suprême le président de la république Mr Abdelmadjid Tebboune, à créé la surprise dans le camp du média mensonge du “Radio M”.

Qui au lieu de renverser la démarche entreprise dans son discours, , en plaçant l’homme intègre et probe au cœur de toute activité économique en vue de reconstruire une autre société organisée en ordre dans laquelle le bien commun serait accepté par tout le monde.

Hélas , le pécheur Kadi Ihsane éditeur de la tribune libre de la « Radio M » Ne l’entend pas de cette oreille, avec ses attributs de sept péchés capitaux , en particulier pour lui il s’agirait plutôt de redéfinir les citoyens algériens patriotes, comme des pyromanes, pilleurs, incendiaires dont les choix démocratiques sont le mieux exercés par l’anarchie et fascisme.

Pendant que tout cela se passe, vous verrez que le relais propagandiste de Rachad , en l’occurrence le pécheur EL Kadi Ihsen, se serve sans réserve, de la vision pathologique endommagé de sa plume au profit de la nébuleuse terroriste composé essentiellement, par les anciens du FIS dissous, à l’instar de Larbi Zitout ,  Mourad Dhina, et autres Abbes Aroua et Rachid Mesli , impatient de travailler avec les scénarios de renversement, de ciblages , contre le binôme « La Présidence-MDN » Selon des plans sortis des fichiers reçus de ses maîtres.

Pour s’en convaincre, il suffit de lire “Pourquoi la place de Rachad doit être protégée dans le Hirak (blog de Ihsane El Kadi) ci-après le lien : https://radio-m.net/pourquoi-la-place-de-rachad-doit-etre-protegee-dans-le-hirak-ihsane-el-kadi/?fbclid=IwAR1zzvE15Vs5tYEOCTvhr7-7iVmgJtNDs2gqPAD_3dBSbYZN6fgkClsLFj8

Je trouve qu’une telle attitude de la part  de “Ihsane El Kadi” est répugnante et dangereuse! N’était-il pas exacte qu’il s’agit d’une revendication non objective et irraisonnable, voire dangereuse et malveillante, qui vise à déposséder les institutions de l’État de ses cadres et les dénigrer.

Devant cet état de fait, nous n’avons donc d’autre choix que de renforcer nos capacités de résistance. Nous ne pouvons sympathiser avec personne en ce moment et pendant que nous luttons sur cette terre sacrée. Toute option autre que l’axe national défendue par les braves Hommes de ce pays, rendra notre pays plus vulnérable aux attaques qui affaiblissent ses capacités.

Il apparaît clairement maintenant, que certaines tribunes libres sont dérangées de voir l’État préserver sa notoriété et que ses institutions continuent à s’acquitter normalement de leurs missions, en dépit de cette crise ! Faut-il leur rappeler ici, que les algériens n’ont nullement besoin d’avocats. Dans leur grande majorité hostiles à la montée réelle de l’intégrisme, ils placent leur combat sur le terrain de la défense d’un islam vrai, moderne, tolérant, tout en restant fidèle à la source.

Le jour où cette vérité que ne conteste que cet « agent d’influence » de la désinformation sera admise, il apparaîtra sous son vrai visage : ( celui du complice de bien des crimes de masse, de bien des crimes contre l’humanité, et le receleur des spoliations qui en découlent. )

En attendant, il est considéré comme l’écrivain et journaliste algérien d’expression française contemporain le plus talentueux.

Et si ce « Mickey Mouse » a cette influence, c’est qu’il peut compter sur de solides soutiens dans les médias mensonges des groupes terroristes de ses clients.  Il est une bénédiction pour ce milieu où il fallait un « bougnoule de service ». Il a un profil idéal pour professer la haine de vivre ensemble, l’antithèse de la fraternité universelle, une voie assurée pour alimenter la haine et la vengeance , professer et pratiquer sa propre religion et d’employer sa propre langue.

Dans de telles extrémités, il est de l’intérêt commun de peser la valeur de ces procès-verbaux et d’en extraire les instructions pratiques d’où découle impérieusement le devoir de l’heure présente, à moins de n’avoir plus à cœur les intérêts de la patrie.

C’est donc un court résumé et une analyse du règne sur les ramifications de Rachad et de ses succédanés, de la minorité des agents d’influence, l’émergence du politiquement correct ! Tout le monde peut constater au quotidien au point que ça en devient caricatural qu’à chaque fois qu’El Kadi Ihsen, est disposé à dénigrer le pouvoir algérien, il est accueilli en catimini avec force compliments.

Un prétendu journaliste opposant qui a justement pour particularité d’être toujours en phase avec les projets de l’organisation terroriste de Rachad et qui colle parfaitement avec son discours officiel.

Son rôle : sous-estimer la menace ou la nier lorsqu’elle existe et l’inventer quand elle n’existe pas. Un agent parachuté derrière les lignes de ses amis journalistes pour faire son œuvre de sabotage de la démocratie, en quelque sorte. Un « intellectuel » qui se croit digne des meilleurs prix littéraires.

Le terrain est balisé devant lui pour qu’il ait rarement à faire face à un contradicteur qui l’affronte sur le fond. Un rôle qu’il peut jouer d’autant plus facilement que, à l’instar de Mourad Dhina , Zitout  ……. Les parties bloquantes, médias, plumes mensonges et « Ongistes  arabesques américaine », qui entretiennent la confusion, entretiennent les divisions au sein du peuple, pour éviter la convergence ultime et nécessaire pour dégager le sérail mortifère quant aux vastes opérations de pillage et de dilapidation qu’a connues notre pays, ciblant ses potentiels et ressources économiques et financières.

C’est pourquoi, l’adhésion proclamée des leaders de ces courants aux valeurs pluralistes au nom desquelles s’opère une guerre de propagande a tout lieu d’être mise en doute. Ce passage a de quoi inquiéter les algérien et à ce poser un mot sur ce danger sur les complicités qui contribuent à assurer une audience à ces personnages machiavéliques. Avec ce que l’on sait aujourd’hui de leur alignement avec la nébuleuse de « Rachad » et les islamistes rigoristes, on en déduit qu’ils ne sont pas arrivés sur ce terrain par hasard, par erreur !?

Sont-ils attachés à un appareil précis? Le quel ? Sinon une organisation islamiste internationale ? Voilà comment furent inventés ces gardiens du temple de la bête ! Donc, L’objectif de travail d’El-Kadi Ihsen et de ses complices est d’illustrer les moyens prévisibles que l’organisation pourrait employer pour déstabiliser ce pays ciblé qui est l’Algérie !

En effet, l’entité hybridée fournit une couverture pour entretenir des relations qui, en d’autres circonstances, pourraient être considérées comme suspectes, voire illégales.

C’est pourquoi pour nous, Il devient de plus en  plus clair,  que ces entités « Rachad-El-Kadi Ihseb »,  ne font pas parties de ce « Peuple béni », mais elles relèvent en fait du statut d’entités secrètes du même schéma que ceux ayant signé le pacte avec le diable.  Ici vous aller observer  vraisemblablement  que le mode opératoire de Wall-Street avec les bolchéviques n’a cessé de se répéter aujourd’hui,  dans le monde arabe en général et le Hirak algérien en particulier.

Zitout , attribua la popularité de son mouvement « Rachad » à l’habilité du diable à tromper et à l’attrait des citoyens algériens lambda pour ce qui est nouveau dans ses approches contre les responsables du pays. Ces approches  sont en réalité à l’origine de cette éternelle histoire : « La guerre occulte »  Qui fait une suite logique des dessous du sionisme et de la création de l’Israël.

Voilà comment  les ennemis du peuple algérien, les ennemis de la démocratie, les alliés du terrorisme international, les alliés des stratèges de la tension, bref, tout ce qui constitue un bon agent de l’organisation Islamiste internationale de daesch préparent la guerre hybride contre le peuple algérien.

Au regard des preuves palpables et tangibles, qu’a bien voulu  partager avec nous l’auteur de l’article Pourquoi la place de Rachad doit être protégée dans le Hirak , nous indique que  nous sommes confrontés à une vague d’intervention secrète vérifiée et vérifiable. Rappelez-vous les interventions onusiennes et celles des puissances européennes à l’époque de la crise qui a secoué l’Algérie durant les années 1990 ! Sinon pourquoi glorifié un mouvement rigoriste non reconnu par l’Etat en cette période cruciale de l’histoire de l’Algérie ?

Cette fois-ci, leur fourberie  se déroule sans fard ni masque au sein de vastes groupes dits démocratiques. Ces groupes doivent faire très attention à ce qu’ils tentent de mettre en œuvre. C’est la raison derrière toutes les mises en garde et les « oppositions et interventions conservatrices de l’institution militaire » Il faut appeler un chat : un chat, et non chercher à dissimuler la réalité. La guerre programmée, irrévocable, à laquelle ce corridor interne, se prépare et qui ne peut être arrêtée doit faire l’objet d’une décision politique courageuse, faute de quoi, nous en paieront le prix fort demain.

Faire un effort de réflexion sur les événements qui nous entourent. Ne pas se laisser lobotomiser par les mass médias et journalistes bloquants qui ont délaissé l’investigation au profit d une information standardisée et orientée.

PARTAGER