L’ARAV enregistre “des dépassements” de la chaîne El Heddaf

0
87
L'ARAV enregistre "des dépassements" de la chaîne El Heddaf ووردت الإحتجاجات، حسب ذات المصادر، من سكان الجلفة والطوارق. L'ARAV convoque trois chaînes privées

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a enregistré “des dépassements contraires à l’éthique de la profession” dans la chaîne sportive El Heddaf, appelant au “respect de la dignité et des avis de l’autre”.

Dans un communiqué rendu public jeudi, l’ARAV a souligné avoir enregistré des dépassements contraires à l’éthique de la profession lors d’une “interview accordée jeudi par Frank Dumas, entraineur du Club sportif Chabab Riadhi Belouizdad (CRB), à la chaîne El Heddaf pour parler de la situation et l’organe exécutif du club”, précisant que l’invité de l’émission a accusé le directeur du pôle compétitif du CRB, en son absence, de mensonge, de manipulation et de trahison.

L’entraineur du CRB a “fait des déclarations irresponsables et entachées d’ambiguïté lorsque il a appelé les joueurs à la désobéissance en estimant que la stabilité en Algérie est difficile”.

Contacté par l’ARAV pour lui demander des explications sur ce qui s’est passé durant cette émission, le responsable de la chaîne a affirmé que le directeur du pôle compétitif du CRB a refusé de se présenter aux côtés de l’entraineur, demandant de l’interviewer après avoir entendu les déclarations de ce dernier. L’interview du directeur du pôle compétitif du CRB devait être diffusée séparément.

Concernant les propos tenus lors de cette émission à savoir difficulté de stabilité en Algérie et l’appel à la désobéissance des joueurs, l’ARAV a tenu à préciser que ces propos, selon le présentateur de l’émission, désignent uniquement le domaine du football, tout en reconnaissant avoir manqué à expliquer ceci durant l’émission et en s’engageant à le faire ultérieurement”.

A ce propos, “l’ARAV met en garde une énième fois contre ce genre de dérives qu’elle a observées dans plusieurs programmes dont sportifs, auprès de certaines autres chaînes télévisées'”, appelant “à respecter la dignité et les avis de l’autre”.