Notre meilleur vaccin : Notre jeunesse

1
126
Notre meilleur vaccin : Notre jeunesse

Par Docteur Abdel Boudemagh

En Juin 2020 notre équipe médicale faisait paraître l’article ci-dessous qui confirme aujourd’hui le 28 mars 2021 le bien-fondé de notre analyse qui montre bien l’utilité de l’immunité collective grâce en grande partie à nos jeunes( âgés de moins de 30 ans)qui  représentent 54% de la population algérienne ainsi que la décision gouvernementale courageuse et sans précédent de fermer nos frontières terrestres et maritimes nous évitant ainsi toute nouvelle contamination venant de l’étranger. 

Quant au taux de mortalité suite au Covid 19 l’Algérie présente un taux de mortalité des plus bas dans le Monde (69 décès pour 1 million d’habitants) .Pour rappel ce taux est de 236 décès pour 1 million d’habitants au Maroc, 731 décès pour 1 million d’habitants en Tunisie.

En Europe , la France a atteint 1445 décès pour 1 million d’habitants , l’Italie 1772 décès pour 1 million d’habitants enfin l’Espagne 1604 décès pour 1 million d’habitants.

( Source: Worldometers.info et Mayoclinic.org USA).

L‘Algérie avait avant Pfizer, Moderna ou Astra-Zeneca son vaccin naturel et il porte un nom : sa jeunesse.

 Notre meilleur vaccin : la jeunesse

Le parfum de la normalisation est proche en Algérie.

La deuxième vague tant redoutée est bien loin de se produire. Un retour á la vie normale se dessine déjà á l’horizon.

Pourquoi cet optimisme ? 

Algérie54.com a toujours mis en avant dans tous ces articles la possibilité qu’en Algérie de part sa population jeune une immunité collective serait rapidement au rendez-vous d’où notre titre: Notre meilleur vaccin : la Jeunesse !

Sur quelles conjonctions de phénomènes s’appuient nos prévisions optimistes:

-l’immunité collective

-l’effet de la chaleur estivale

-et l’immunité croisée.

  1. L’immunité collective. 

Nous avons déjà expliqué en long et en large comment l’immunité collective se mettait en place en Algérie :

https://algerie54.com/2020/04/29/covid-19-confinement/

2.L’effet de la chaleur estivale. 

La saison chaude entraîne un reflux de la transmission du CoVid19 exactement comme la grippe dite saisonnière dans les pays tempérés. D’ailleurs l’épidémie suit cette logique saisonnière puisqu’elle se déplace actuellement vers les pays d‘Amérique du Sud ( Sud du Brésil , Argentine …) où va commencer la saison hivernale propice à la transmission des virus

  1. L’immunité croisée

Il existe quatre souches de coronavirus humains (229E, OC4, NL63, HKU1) qui circulent dans les populations. Elles sont responsables de nos rhumes bénins.

Deux travaux récents appuient fortement l’hypothèse d‘une immunité croisée. Dans la revue „Cell“ les chercheurs californiens ont montré récemment la présence de lymphocytes T CD4 qui stimulent la production d’anticorps qui ont une action sur le CoVid19 dans plus de 50%des cas et les chercheurs allemands de l’hôpital de la Charité à Berlin retrouvent les mêmes lymphocytes T CD4 responsables de la production d’anticorps dans plus de 30% des cas.

Enfin pour conclure il est évident qu’actuellement le CoVid19 faiblit réellement et que par prudence nous recommandons de continuer à respecter les mesures sanitaires Plus communément désignées sous le terme « gestes barrières « , telles que le lavage régulier des mains, la distanciation physique dans l‘espace public et le port du masque.

 

PARTAGER

1 COMMENTAIRE