Lutte anti-Covid: réception de 920.000 doses de vaccin russe Sputnik-V avant fin avril prochain

0
191
Covid-19/Vaccins: Les effets indésirables sont "minimes et pas dangereux"

L’Algérie recevra un total de 920.000 doses de vaccin russe Sputnik-V avant la fin du mois d’avril prochain, a annoncé lundi à Alger le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid.

« Nous avons signé un contrat d’acquisition d’un million (1 million) de dose du vaccin russe Sputnik. Nous avons déjà réceptionné 50.000 doses puis 30.000 et il reste 920.000 doses à recevoir avant la fin du mois d’avril prochain », a indiqué M. Benbouzid à la presse en marge des Assises nationales sur l’économie de la connaissance.

Le ministre a expliqué, en outre, que « l’Algérie accepte tous les vaccins contre la Covid-19 et dispose actuellement, outre Sputnik, des vaccins du groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca et du chinois Sinopharm ».

« Nous sommes en attente de la réception des vaccins d’entreprises pharmaceutiques américaines Pfizer et Johnson and Johnson et un autre vaccin chinois », a-t-il ajouté, soulignant que “des contrats ont été signés avec tous ces laboratoires.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que « le secteur a choisi la prudence » en lançant le processus de vaccination de façon « progressive » pour éviter une rupture du vaccin. Le ministre de la Santé s’est réjoui de la diminution du nombre de cas infectés par le Covid-19, évoquant, à cette occasion, une « immunité collective de la population ».

À ce propos, le responsable de l’Agence nationale pour la sécurité sanitaire, le professeur Kamal Sanhaji, a expliqué « qu’il était possible de s’appuyer sur l’immunité collective, de sorte que les personnes infectées par le virus Covid-19 ne soient vaccinées qu’une seule fois ».

M. Sanhaji a révélé que les discussions pour la fabrication du vaccin en Algérie sont dans un état « avancés » et que toutes les conditions « sont réunies pour adapter les laboratoires algériens dans la fabrication du vaccin et qui pourra avoir lieu au deuxième semestre de cette année ».