Ces journalistes patriotes, non algériens

0
360
Majed Nehmé et Sami Kleib

Le retour de l’Algérie sur la scène internationale et son refus à toute normalisation avec l’entité sioniste, ont bousculé les forces réactionnaires, inféodées aux plans néocolonialiste et sioniste. Ces forces réactionnaires n’ont pas tardé à réactiver leurs réseaux politico-médiatiques de l’intérieur et de l’extérieur.

 Faiblesse des partis et médias

Face à cette situation, nous relevons avec une grande insatisfaction la faiblesse des actions de notre classe politique, particulièrement celle appartenant au courant nationaliste, gangrénée par des tiraillements liés à des intérêts restreints. Pour ce qui est des médias nationaux, c’est le même constat, on focalise sur les faits divers et les sulfureuses informations portées plutôt vers l’obscurantisme, et les faux scoops. Ainsi, les pique-assiettes et salonnards se noient dans les mots et blablas, sans rien entreprendre pour la défense des intérêts du pays. Certains journalistes assis et autres intellectuels ennuyeux ne se soucient guère des menaces qui guettent le pays.

 Ces patriotes journalistes non algériens

Ils n’ont pas de carte d’identité algérienne, mais ils portent l’Algérie dans leurs cœurs tout en la considérant comme le fer de lance de la résistance face à l’hégémonie sioniste. Il s’agit des journalistes Majed Nehmé et Sami Kleib, connus pour leur professionnalisme, leur intégrité et leur défense des causes justes de ce monde, en particulier la cause palestinienne et le refus de la soumission au diktat américano-sioniste et néocolonialiste. Rappelons que Sami Kleib avait déjà révélé dans une de ses vidéos, la bravoure des troupes algériennes au combat en Égypte lors de la guerre de 1973 contre l’entité sioniste.

Nehmé et Kleib rendent hommage à l’ANP

Un excellent débat animé par Sami Kleib et traitant du rôle des armées arabes dans ce qui est appelé “Printemps” arabe a été organisé il y a quelques jours en ligne à partir de Beyrouth.

Dans cette rencontre, à laquelle a participé notre compatriote, l’auteur algérien Ahmed Bensaada, Majed Nehmé, directeur du média Afrique-Asie, ainsi que Sami Kleib ont tenu à rendre hommage à l’armée algérienne (ANP) pour son rôle durant le Hirak. Ils ont souligné son accompagnement pacifique des manifestations durant de longs mois, évitant par voie de conséquence tout recours à une violence qui ne mènerait le pays que vers un chaos tant espéré par certaines officines et États hostiles à l’Algérie

 

 

 

 

 

 

 

PARTAGER