La FAF dans la zone des turbulences

0
147
La FAF dans la zone des turbulences

Au moment où l’équipe nationale algérienne de football drivée par le sélectionneur Djamel Belmadi, traverse une période faste de son histoire, récoltant les louanges d’illustres entraineurs comme les champion du monde et d’Europe, l’allemand Joachim Low et le portugais Fernando Santos, la Fédération Algérienne de Football FAF patauge dans de nombreux problèmes, liés à des tiraillements de clans et de groupes d’intérêts, et qui risquent de l’emporter, et le devenir du football algérien avec.

Ainsi, au moment où l’ère de Kheireddine Zetchi, est pliée, le Ministère de la Jeunesse et des Sports MJS, vient de recevoir une nouvelle correspondance de la part de l’instance internationale la FIFA, l’appelant à adapter ses statuts avec les statuts de la FIFA, avant la tenue de l’Assemblée Générale Élective AGE.
Dans cette nouvelle correspondance, l’instance internationale, dirigée par Infantino, hausse le ton, et menace de suspendre l’Algérie, sélection nationale et clubs de toutes les compétitions internationales et continentales, su la FAF ne se soumettra pas à ses recommandations.

Le bilan financier, sujet à risque

Le bilan financier que devrait présenter ce lundi, l’équipe de Kheireddine Zetchi, attirera l’attention, dans la mesure, où on parle de plusieurs trous et dépenses injustifiées ou inopportunes.

Sur ce registre, le ministère de la Jeunesse et des Sports aurait décidé d’effectuer un audit sur les finances de la FAF, juste après l’AG ordinaire.

Ceci dit, même si le bilan financier serait adopté, cette affaire fera couler beaucoup d’encre , dans la mesure, ou les dépenses révélées, sont loin d’être convaincantes pour ne pas dire justifiées à l’instar de la masse salariale de la FAF estimée à 20 milliards de centimes, sachant que l’instance footballistique algérienne est  une association à but non lucratif.

Par ailleurs, et contrairement à son statut, la FAF avait  créé une EURL avec un capital de 10 milliards de centimes, sans solliciter le quitus  des membres de l’AG pour lancer cette entité

PARTAGER