Transition énergétique: Chems Eddine Chitour explique la stratégie du gouvernement

0
85
Transition énergétique: Chems Eddine Chitour explique la stratégie du gouvernement

Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, a expliqué lundi à Alger la stratégie du gouvernement pour réaliser la transition énergétique ainsi que le programme national de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, à l’horizon 2030.

Lors de son allocution d’ouverture des travaux de la conférence sur la transition énergétique durable et innovante, organisée par son département en collaboration avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement en Algérie (PNUD), le ministre a indiqué que cette conférence sera l’occasion de “faire le point sur ce que nous savons faire et ce que nous devrons faire” afin de combattre les changements climatiques, faisant référence à l’Algérie.

M. Chitour a précisé que cette conférence permettra d’évaluer les voies et moyens à même d’en finir avec la “boulimie énergétique”, avec des ateliers qui déboucheront sur des propositions qui contribueront à sortir de la situation actuelle de dépendance aux énergies fossiles.

Le ministre a souligné, en outre, que ces journées seront l’occasion de parler des ambitions de l’Algérie pour combattre les changements climatiques et faire en sorte que l’Algérie respecte ses engagements et se tourne résolument vers le futur et, pourquoi pas, arriver “à la stabilité et à la neutralité carbone”.

De son coté, la représentante résidente du PNUD en Algérie, Blerta Aliko, a estimé que cette conférence marque le début d’une coopération “prometteuse” entre le ministère et le PNUD, pour développer et adopter des modèles économiques moins dépendants aux énergies fossiles et ainsi préserver les grands équilibres biologiques de la planète pour le bien des générations futures.

Mme. Aliko a précisé que le but de cette conférence était de réunir l’ensemble des acteurs du secteur des énergies renouvelables afin d’agir comme une “plateforme d’intelligence collective” et de formuler des recommandations pour des actions “concrètes” en vue d’accélérer la transition énergétique en Algérie et développer les énergies renouvelables.

Cela en plus de discuter des conditions à mettre en place pour promouvoir les énergies propres et des mécanismes de promotion de l’innovation, a-t-elle ajouté.

Cela en plus de discuter des conditions à mettre en place pour promouvoir les énergies propres et des mécanismes de promotion de l’innovation, a-t-elle ajouté.

A noter que les travaux de cette conférence, qui s’étaleront sur deux jours (lundi et mardi) au Centre international des conférences (CIC), ont vu la présence de plusieurs membres du gouvernement et de hauts cadres de l’Etat, en plus des représentants du secteur économique public et privé et des agences nationales spécialisées.

Au menu de la conférence, l’organisation de deux panels, avec comme thème: “Développement des énergies renouvelables et efficacité énergétique”, pour le premier, et ” Innovation, technologie et création de richesses dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique”, pour le second.

Cela en plus de l’organisation de plusieurs ateliers qui auront pour thème : “Développement et promotion des énergies renouvelables en Algérie”, “Développement et promotion de l’efficacité énergétique en Algérie”, “Recherche et développement, formation et viviers locaux de l’innovation dans les des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique”, et “Responsabilité sociétale et employabilité”.