L’ambassade de Turquie, est-elle au courant des séjours de Zitout et la présence permanente de Boudraa en Turquie?

0
306
L'ambassade de Turquie, est-elle au courant des séjours de Zitout et la présence permanente de Boudraa en Turquie?

Dans un communiqué rendu public ce dimanche 18 avril 2021, l’ambassade de la Turquie à Alger a démenti faisant état de réunions tenues entre les services de renseignements turcs et les dirigeants du mouvement Rachad affilié à Mouatmar Al Oumma, affidé de son côté à l’internationale terroriste.


Un démenti comportant des contre-vérités, dans la mesure, où l’un des dirigeants du mouvement Rachad, à savoir Larbi Zitout séjourne régulièrement en Turquie et appelle dans tous tribunes, dont des turques au démantèlement de l’Etat algérien.
Les turcs ne pourront en aucun cas nier que Zitout au même titre que trois fondateurs de Rachad ont été transportés à bord d’un avion spécial d’Istanbul vers la Libye, sous protection de l’OTAN, pour applaudir l’assassinat de Mouammar El Guedafi et plaider la cause atlantiste.

Sur ce registre, il n’y a pas que Larbi Zitout mais aussi Reda Boudra, résident en Turquie, dont nous avons évoqué les liens avec Rachad et Al Qaida (lire https://algerie54.com/2020/07/16/hirak-integrisme/

Dans un article intitulé « Rachad : La nébuleuse sort de sa bulle inféodée au terrorisme » en date de 16 juillet 2020, Algérie54, avait cité les documents et vérités exposés par le youtubeur algérien Rafaa avait mis en ligne des documents attestant que Réda Boudra n’est nullement un membre mais bel et bien un fondateur affilié au Congrès d’El Oumma d’Al Matiri.
Une journée plus tard, Algérie54, publiera un article intitulée « Zitout, Boudraa, les tentacules du terrorisme international en Algérie »

(lire https://algerie54.com/2020/07/17/algerie-terrorisme-international/

 

Aujourd’hui, si Mourad Dhina, l’un des fondateurs de Rachad, annonce sur la nouvelle recrue médiatique AlternaTV, qu’il n’a jamais séjourné en Turquie ( faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international), il convient de rappeler, qu’il est bien représenté par les Zitout, Boudra, Mesli et autre Aroua, en plus de ses mentors du terrorisme international.

A l’ambassade de Turquie à Alger, de revoir son communiqué, et de ne plus insulter l’intelligence des algériens convaincus de plus en plus que la Turquie est la plaque tournante de l’islamisme international, dont le Sultan d’Ankara se serve pour ressusciter le nouveau Califat Ottoman, version Erdogan, dont l’échéance avait été fixée à 2023, date de sa chute et l’intronisation de la laïcité et Kemal Atatürk