Retour au concours de recrutement sur titre pour l’accès au grade de l’enseignement

0
63
Retour au concours de recrutement sur titre pour l'accès au grade de l'enseignement

Le ministre de l’Éducation nationale, Mohamed Ouadjaout, a annoncé, jeudi à Alger, le retour au concours de recrutement sur titre pour l’accès aux différents grades de l’enseignement, notamment pour le cycle primaire.

“Nous avons décidé de revenir aux procédures prévues par la Loi en matière de pourvoi des postes budgétaires vacants, d’autant que le concours de recrutement sur titre pour l’accès aux grades de l’enseignement, notamment enseignant dans l’école primaire, sera adopté”, a affirmé le ministre qui répondait à une question d’un membre du Conseil de la nation, lors d’une séance plénière conduite par M. Salah Goudjil.

“Nous veillerons à la consécration des principes de mérite, de transparence et d’intégrité dans l’organisation de ces concours et ce, en recourant à un système informatique dont l’élaboration et la mise au point sont assurées actuellement par le ministère, tout en prenant en considération les textes juridiques régissant ces concours”, assuré M. Oudajout.

Selon le ministre, “ces textes devront consacrer le principe d’égalité dans l’accès aux postes de la fonction publique, assurer la valorisation de l’expérience des enseignants contractuels et désigner ces derniers en qualité de fonctionnaires et ce, dans la limite des postes vacants qui seront annoncés”. La prise de cette décision intervient, poursuit le ministre, suite “à la suspension de l’application de l’autorisation exceptionnelle relative à l’exploitation des listes de réserve des deux concours organisés en 2017 et 2018, à la date du 31 décembre 2020”.

Ceci a permis, ajoute le ministre, “de recruter un nombre important de candidats figurant sur ces listes de réserve”. Concernant le recrutement des diplômés des écoles supérieures d’enseignements, M. Ouadjaout a fait savoir que son département a recruté, au titre de l’année scolaire 2020-2021, des diplômés de ces écoles de la promotion 2020, en ce sens qu’ils sont prioritaires”.

Le ministre de l’Éducation a souligné, à l’occasion, les démarches entreprises par l’Etat visant à résoudre la question du surplus enregistré en terme de diplômés des écoles supérieurs dont le nombre dépasse les 3000, notamment dans les cycles moyen et secondaire.

Enfin, le ministre a mis en avant le souci de son département à “garantir l’accès à ce droit consacré par la Constitution, tout en s’acquittant de ses missions, ajoutant que le recrutement a pour objectif d’atteindre les objectifs conformément aux textes de loi sans exclusif.