Le MAK et la stratégie incendiaire

0
93
Le MAK et la stratégie incendiaire

Après le communiqué du Ministère de la Défense Nationale MDN, faisant état du démantèlement d’une cellule criminelle liée au mouvement séparatiste et subversif du MAK, du maître-chanteur Ferhat M’henni qui planifiait des attentats et d’actes criminels lors des marches et des rassemblements populaires dans plusieurs régions du pays, c’est au tour de la télévision nationale de diffuser les aveux de l’un de ses membres, à savoir Hadar. Nouredine, qui révélera l’existence d’un plan criminel perfide visant à perpétrer ces attentats pour exploiter, ensuite, les images dans leurs campagnes subversives et implorer l’intervention étrangère dans les affaires internes du pays.

Le communiqué du MDN, note en substance l’implication de plusieurs membres du mouvement séparatiste MAK, ayant bénéficié d’entrainements au combat à l’étranger avec le financement et le soutien de pays étrangers”.

Selon Hadar Nouredine, le chef de file de ce plan perfide, en l’occurrence le maître-chanteur Ferhat M’henni, avait ramassé 186 milliards, comme financement pour ses opérations destructrices destinées à faire couler le sang des algériens.

Si la vigilance des services de sécurité et de travail de renseignements est à saluer, il en demeure que les algériens, en particulier les forces vives sont interpellées encore une fois, pour redoubler de vigilance, pour déjouer tous les plans visant l’unité territoriale du pays et sa stabilité.

Lors d’une déclaration faite ce lundi à la radio nationale, Ahmed Mizab, expert en questions sécuritaires et stratégiques avait souligné que « Nos institutions sécuritaires ont réalisé un travail de renseignement énorme afin de déjouer la dangereuse conspiration ciblant l’Algérie qui a été fomentée par le mouvement séparatiste MAK Ahmed Mizab insistera sur le travail important effectué en matière de collecte d’informations. « C’est une enquête qui a duré plus d’un an et demi, ceci démontre combien nos institutions sécuritaires sont conscientes des menaces qui visent notre pays », a-t-il ajouté.Pour Ahmed Mizab, le MAK. «N’a ni idéologie ni un projet sauf celui qui vise l’État -nation».

L’alliance MAK-Rachad

Dans un article publié, le 13 février 2021 par Algérie54, sous le titre » Al Qaida s’allie avec Rachad et le MAK pour brûler l’Algérie » https://algerie54.com/2021/02/13/hirak-medias-23/; Algérie54, mettra en garde contre l’alliance entre le mouvement séparatiste le MAK et la nébuleuse de Rachad, affiliée à l’internationale terroriste.
Cette alerte, faisait suite au document intitulé «Communiqué sur les événements djihadistes et politiques récents en Algérie» daté du 17 janvier 2021, à travers lequel Al Qaida au Maghreb Islamique appelait à la reprise du Hirak, en recourant à la violence et en brandissant des slogans hostiles à l’État-nation, et son socle, l’ANP, digne héritière de l’ALN.

«Parachever le Hirak afin de se débarrasser du pouvoir et d’instaurer la charia.» lit-t-on dans un communiqué signé par l’émir terroriste Abou Oubaida Youcef el Annabi, successeur d’Abdelmalek Droukdel

Le MAK, est-t-il financé par le terroriste Al Naimi ?

Au début de l’année en cours, des médias émiratis ont rapporté que le financement des séparatistes dans la région de Kabylie provient du qatari Abdel Rahmane Al Nuaimi, inscrit sur la liste américaine du terrorisme,, et bailleur de fonds de la nébuleuse Rachad, via l’organisation Al Karama. .

Abdel Rahmane Al Nuaimi

Selon le document  publié le 13 décembre 2019,auquel le média émirati Al-Ain a eu accès, Al-Nuaimi lui-même, responsable d’Al-Karama, a invité Mohamed Larbi Zitout, le propagandiste et sulfureux membre de Rachad et un représentant du MAK en exil à Londres, à une réunion à l’ambassade du Qatar dans la capitale britannique à la mi-décembre. L’ambassadeur du Qatar, Youssef bin Ali, a également été invité. L’objectif de la réunion était, littéralement, de « renouveler l’engagement du MAK envers les Frères musulmans d’Algérie ».

Le terroriste Al Nuaimi utilise Al-Karama, une pseudo- Fondation dédiée à la protection des droits de l’homme des minorités dans le monde arabe.

Il convient de rappeler, que le Mak, bénéficie d’un soutien médiatico-politique de la part de l’entité sioniste et de liberté de circulation et de manœuvre en France et au Maroc, ou le Makhzen l’utilise comme carte de pression sur Alger, dans le dossier du Sahara Occidental, en faisant l’amalgame entre un mouvement reniant à sa patrie, et un mouvement de libération à savoir le Polisario, dont l’État, la RASD est reconnu sur le plan international, et membre fondateur de l’Union Africaine UA