Gestion de la pandémie du Covid-19: Le Président Tebboune, est-t-il insatisfait du rendement de certains responsables?

0
55
Gestion de la pandémie du Covid-19: Le Président Tebboune, est-t-il insatisfait du rendement de certains responsables?

La réunion présidée ce mardi par le président de la république Abdelmadjid Tebboune, consacrée à l’évaluation de la situation pandémique en Algérie, est un signe révélateur de l’inquiétude de la première personnalité du pays, aux rapports qui lui sont destinés par les responsables chargés du dossier de la lutte contre la pandémie du Covid-19.

Conscient du relâchement constaté ces derniers jours, ayant généré une tendance haussière des cas avec la découverte de nouveaux variants, et la lenteur prise en matière de vaccination de la population, notamment les personnes vulnérables et âgées , malades chroniques, le personnel médical et paramédical.
Selon certains experts sollicités par Algérie54, il y a tendance chez certains responsables de retarder l’échéance de vaccination de la population, en se fixant sur la campagne de vaccination en France, dont le nombre se situe au niveau de 16 millions, loin derrière les États-Unis d’Amérique, avec plus de 220 millions de personnes vaccinées, la Grande-Bretagne avec 46 millions de personnes vaccinées et l’Allemagne avec 26 millions de personnes vaccinées.
Certains de nos responsables influencés par l’agenda français, ont retardé l’échéance de la commande des vaccins jusqu’à l’intervention énergique du président Tebboune, après son retour d’Allemagne.
C’est les mêmes responsables, qui refusaient le recours au dépistage massif, conseillé par notre consultant, le Docteur Abdeldjalil  Boudemagh, au début de la découverte des premiers cas du Covid, en janvier 2020.

Et ces les mêmes responsables, qui continuent de véhiculer le discours alarmiste, tout en retardant le lancement du projet de la production du vaccin Spoutnik V, en Algérie, permettant à notre industrie pharmaceutique de gagner une bataille indispensable pour le développement du pays, loin du diktat des lobbys et des groupes d’intérêts pharmaceutiques.
Il est indispensable de profiter des expériences réussies de certains pays amis comme la Russie, la Chine, Cuba, et aussi le Vietnam.
Aujourd’hui, l’agence française d’évaluation du médicament demande l’arrêt immédiat des 4 vaccins Astra-Zeneca, Pfizer,Moderna et Johnson, révélant  l’existence de grosses failles dans leurs études cliniques respectives lire https://algerie54.com/2021/04/27/vaccination-44/.

Ce rebondissement doit nous inciter à appliquer à la lettre les mesures annoncées par le président Tebboune.
(Lire: https://algerie54.com/2021/03/28/vaccination-31/) et aussi (https://algerie54.com/2021/04/26/vaccination-43/)k