Une nouvelle provocation des colons sionistes: Les palestiniens d’Al Qods, seuls face à la guerre d’extermination sioniste

0
44
Une nouvelle provocation des colons sionistes: Les palestiniens d'Al Qods, seuls face à la guerre d'extermination sioniste

Rien n’arrête les colons sionistes à souiller et violer les lieux saints de l’Islam et des musulmans, bénéficiaires du silence de la communauté internationale et l’aplaventrisme des régimes arabes, particulièrement ceux ayant normalisé avec l’entité sioniste.

Aujourd’hui, des grands rabbins de la ville sainte d’Al-Qods viennent de lancer un appel aux juifs ultra-orthodoxes d’investir la mosquée sacrée d’Al-Aqsa pour la veillée ramadanesque du 28 du mois sacré de Ramadhan.

Ainsi, le rabbin de la colonie de Kiryat Arba à Hébron (Dov Lior) et le rabbin de l’école religieuse Safad (Eyal Yaqubovitch) ont lancé un appel à leurs partisans pour qu’ils prennent d’assaut la mosquée Al-Aqsa le 28 Ramadan, et leur ont demandé d’accompagner leurs familles pendant ce raid. Ces deux rabbins sont à créditer d’une grande influence au sein des milieux radicaux de l’entité sioniste en particulier, au sein de leurs partisans à Safed et dans la colonie de Kiryat Arba.

Pour rappel, la seconde intifadha avait commencé fin septembre 2000 lorsque le génocidaire et ancien Premier ministre Ariel Sharon avait osé mettre les pieds sur l’esplanade de la Grande Mosquée d’Al Aqsa, suscitant l’indignation des musulmans des quatre coins du monde.

Le régime Apartheid de l’entité sioniste ne semble nullement impressionner par le dernier rapport de l’ONG Human Rights Watch, ou des conclusions de la Cour Pénale Internationale, au sujet d’éventuelles convocations de responsables sionistes, et compte poursuivre sa politique d’extermination du peuple palestinien.

Pour en arriver là, ce régime d’Apartheid, s’est frayé un chemin qui débutera le mois de novembre 1917 avec la déclaration de Balfort, suivie de la proclamation de l’Etat hébreu en 1948, la colonisation de la ville sainte d’Al Qods, l’incendie de la Grande Mosquée d’Al Qods en 1969, l’envahissement de l’esplanade de la Grande Mosquée en 2000, l’envahissement de l’esplanade de la mosquée par 1000 colons, en 2017, et la reconnaissance d’Al Qods comme capitale de l’entité sioniste, par le président américain sortant Donald Trump en 2018, dans le cadre du deal du siècle, condamnant les palestiniens à l’errance, en les privant du droit d’édifier leur Etat palestinien sur les terres de leurs ancetres