Palestine: Réunion jeudi de l’AG de l’ONU à l’initiative de l’Algérie et du Niger

0
103
Palestine: Réunion jeudi de l'AG de l’ONU à l’initiative de l’Algérie et du Niger

L’Assemblée générale de l’ONU tiendra jeudi une réunion, initiée par l’Algérie et le Niger, pour examiner la situation en Palestine où les bombardements israéliens ont fait quelques 200 morts, dont au moins 58 enfants, a-t-on appris lundi auprès de la délégation algérienne à New York.

L’ambassadeur d’Algérie à l’ONU Sofiane Mimouni, président du Groupe Arabe pour le mois de mai, et le représentant du Niger, Abdou Abbarry, dont le pays assure la présidence de l’Organisation de la coopération islamique, ont conjointement remis une lettre au président de l’Assemblée générale de l’ONU, Volkan Bozkir, pour demander la convocation d’une réunion sur la Palestine avant la fin de la semaine en cours.

Lundi, Volcan Bozkir a indiqué dans un tweet qu’il allait convoquer une réunion de l’AG de l’ONU pour jeudi prochain à 10 h à la demande de l’Algérie et du Niger pour discuter de la situation désastreuse en Palestine. La réunion de l’Assemblée générale intervient face à la paralysie du Conseil de sécurité qui n’arrive pas à se prononcer sur la situation grave qui prévaut à Ghaza et dans les territoires palestiniens occupés ainsi que sur la répression à laquelle font face les palestiniens.

La réunion permettra aux pays membres de l’ONU d’exprimer leurs positions sur la situation grave qui prévaut dans les territoires palestiniens occupés, y compris à El Qods et d’appeler tous les acteurs à assumer leurs responsabilités en vue de mettre un terme aux atrocités commises contre les palestiniens.

L’Algérie a déployé d’intenses efforts, en sa qualité de président du Groupe Arabe pour mobiliser la communauté internationale, notamment les Nations Unies, en vue de se prononcer sur la situation en Palestine.

Auparavant et au nom du Groupe Arabe, l’Algérie avait demandé la convocation de la réunion d’urgence du Conseil de sécurité qui s’est tenue dimanche et lors de laquelle elle a appelé à mettre un terme à la répression du peuple palestinien et à trouver une solution juste et durable à la question de Palestine conformément aux résolutions pertinentes de l’ONU.