Sonatrach signe un protocole d’accord et un mémorandum d’entente avec le chinois Sinopec

0
97
Sonatrach signe un protocole d'accord et un mémorandum d'entente avec le chinois Sinopec

La Sonatrach et son partenaire chinois Sinopec ont procédé jeudi à Alger à la signature d’un protocole d’accord et d’un mémorandum d’entente dans le cadre de la prolongation de leur partenariat et de la recherche de nouvelles opportunités, a indiqué la compagnie nationale d’hydrocarbures dans un communiqué.

Cette signature, souligne Sonatrach, traduit “la volonté des deux parties de consolider leurs relations existantes et d’étendre leur coopération, à travers la recherche de nouvelles opportunités de partenariat”.

Le protocole d’accord, vise à renforcer “le partenariat historique” sur le périmètre contractuel de Zarzaitine, sis dans le bassin d’Illizi.

Il a pour objet de définir le cadre de coopération entre les parties en vue de la conclusion d’un nouveau contrat d’hydrocarbures sur ce périmètre sous l’égide de la loi 19-13 régissant les activités hydrocarbures. Cet accord proroge la durée d’exploitation de Zarzaitine au-delà de 2023, fin de la durée du contrat en cours, précise la même source. Pour sa part, le mémorandum d’entente vise à identifier les opportunités d’investissement conjoint pour les deux parties dans les projets d’exploration et de production d’hydrocarbures, intégrant une coopération dans le domaine du GNL et de la pétrochimie, en Algérie et à l’étranger.

La société Sinopec est présente en Algérie depuis 2003 et exploite avec Sonatrach le périmètre contractuel de Zarzaitine, dans le cadre d’un contrat d’association ayant pour objet, l’augmentation du taux de récupération des réserves de pétrole brut.

PARTAGER