Covid-19 : Neuf milliardaires ont attrapé le virus de la fortune

0
263
Les vaccins Pfizer et Moderna sont-ils si sûrs?

A l’opposé du discours alarmiste prôné généralement par les médias de la Mainstream, la crise sanitaire mondiale du Covid-19 a eu son lot d’heureux, qui ont réussi à tirer les ficelles de la pandémie planétaire et la domination des lobbys du néolibéralisme et de la mondialisation.

Ce jeudi 20 mai 2021, l’ONG Oxfam, annonce que les vaccins contre le coronavirus avaient permis à au moins neuf personnes de devenir milliardaires. Comme exemple, Oxfam cite le PDG français de Moderna, en l’occurrence, Stéphane Bancel.

Dans un communiqué rendu public, Oxfam estime que ces nouvelles fortunes ont émergé « grâce aux profits faramineux des groupes pharmaceutiques qui ont un monopole sur la production de vaccins contre le Covid ».

Publiés par la « People’s Vaccine Alliance », ces chiffres se basent sur le classement du magazine américain Forbes. Oxfam fait partie de cette alliance qui regroupe des organisations et des personnalités qui demandent la gratuité des vaccins contre le Covid-19 partout dans le monde.

La fortune cumulée des neuf milliardaires cités est estimée à 19,3 milliards de dollars. Tout cet argent « permettrait de vacciner 1,3 fois l’ensemble des pays à faibles revenus », qui « n’ont reçu que 0,2% des vaccins produits dans le monde, notamment en raison de l’important déficit de doses disponibles », note l’ONG.

Les fortunes détenues par le PDG de Moderna, Stéphane Bancel (4,3 milliards de dollars) et par le PDG et cofondateur de BioNTech, Ugur Sahin (4 milliards) sont les deux premières qui se détachent du lot.

Huit autres milliardaires, dotés de « vastes portefeuilles d’actions » dans des sociétés pharmaceutiques, ont connu une hausse de cumulée de leurs patrimoines de 32,2 milliards de dollars, « assez pour vacciner toute la population indienne », ajoute le communiqué d’Oxfam. « Ces vaccins ont été financés par des fonds publics et devraient être avant tout un bien public mondial », estime Sandra Lhote-Fernandes, d’Oxfam France.

Cette dernière appelle dans ce communiqué à « mettre fin de toute urgence à ces monopoles ». Il convient de rappeler, qu’un sommet mondial sur la Santé est prévu aujourd’hui vendredi à Rome en Italie