Mansouri Trache Nadia, candidate aux législatives: Le prochain scrutin, une opportunité pour assoir l’émergence de l’économie des connaissances

0
380
Mansouri Trache Nadia, candidate aux législatives: Le prochain scrutin, une opportunité pour assoir l'émergence de l'économie des connaissances

Élevée dans un environnement révolutionnaire, de science et de promotion des valeurs du premier novembre,l’invitée de la rédaction d’Algérie54, Mansouri Trache Nadia, candidate de la liste du FLN d’Oran, a mis l’accent sur l’importance du prochain scrutin pour le devenir du pays.

Architecte de formation, professeure à l’université d’Oran, et disposant d’un capital inestimable, en matière de gestion des collectivités locales, notamment dans les secteurs de l’urbanisme, de l’environnement et de la transition énergétique, Mansouri Trache Nadia estime que le moment est venu pour ouvrir la voie à l’émergence des compétences nationales, pour édifier un État fort, versé vers le progrès , la modernité et le bien-être du citoyen. Notre invitée, accorde dans sa feuille de route, sur l’importance du développement humain, un facteur indispensable à l’édification d’une nouvelle Algérie, basée sur l’économie des connaissances, dont le président Tebboune ne cessait de révéler l’intérêt pour sortir le pays de la culture de la rente et de la dépendance socioéconomique vis-à-vis des revenus des hydrocarbures.

Cette dernière, selon Mansouri Trache Nadia, fera émerger la culture de l’assistanat, et portera un important préjudice à l’innovation, la créativité et l’effort. Notre invitée est convaincue que la mise sur rail des valeurs du travail, permettront à notre pays à se hisser à la place qui lui sied au sein des Nations.

Pour ce qui est de ses motivations, pour postuler à représenter la wilaya d’Oran, au sein de la Chambre Basse du Parlement, Mansouri Trache Nadia, estime que la conjoncture est favorable, après l’adoption d’une nouvelle constitution, accordant un intérêt certain aux compétences, à la jeunesse et surtout à la femme, de s’impliquer davantage dans le développement du pays.
« Le moment est venu de se mettre en évidence pour défendre nos convictions dans un cadre organisé, et de couper court avec les pratiques du passé » dira-t-elle, insistant sur la nécessité d’aller vers le citoyen, en lui expliquant que l’Algérie est le pays de tous les algériens, et en lui montrant par des actes palpables, à la mesure de ses aspirations.
Pour ce qui est du déroulement de la campagne électorale, Mansouri Trache Nadia estime que cette dernière s’est déroulée dans de bonnes conditions, et s’est  distinguée par un engouement populaire notamment dans les zones dites de zones d’ombre, où les citoyens revendiquent l’amélioration de leur condition de vie, des revendications totalement légitimes, dans une Nouvelle Algérie qui se dessine.