Mohamed Charfi: l’engouement des candidats annonce une participation importante

0
59
Mohamed Charfi: l’engouement des candidats annonce une participation importante

« La crédibilité du scrutin vient par l’élimination des tâches noires qui caractérisaient l’ancien système électoral, à savoir la fraude, la politique des quotas et l’intrusion de l’argent sale ».

C’est la conviction exprimée par le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), M. Mohamed Charfi qui revient, à moins de 48 heures de la tenue des élections du 12 juin, sur le travail accompli par son instance pour faire avorter « les tentatives de fraude ».

S’exprimant dans l’émission l’invité de la rédaction de la radio Chaine 3, M. Charfi a indiqué que son instance a vieilli au respect de la loi en vigueur depuis l’étude des candidatures qui « avait permis d’écarter toute tentation de quotas et de combattre l’argent sal » jusqu’à la sélection de l’encadrement des bureaux de vote qui a permis de déjouer, entre autre, l’intrusion de « 700 candidats ».

Au sujet de la participation, l’invité de la Chaine 3 se montre plutôt confiant. Il estime que le nombre de listes de candidatures est un prélude une participation importante. « Si l’on se fie, uniquement à l’engouement des candidats, on peut espérer que la participation citoyenne pour cette élection sera pour le moins supérieure à celles enregistrées durant les précédents scrutins », a-t-il déclaré.

La proclamation des résultats nécessitera plus de temps 

Tenant compte de la particularité de ce scrutin et du temps requis pour la comptabilisation des voix pour chaque candidat, le président de l’ANIE prévient, par ailleurs, que la publication des résultats détaillés prendra plus de temps que lors des précédentes élections.

Si les taux de participation seront connus aussitôt, la proclamation des résultats se fera en deux phases. Une première déclaration portera sur le paysage politique, c’est-à-dire que « vous saurez quels sont les partis et les indépendant qui seront présents au parlement avec le nombre de sièges décrochés par chaque formation » explique M. Chorfi qui ajoute que pour savoir quels sont les députés élus sur chaque liste, « cela nécessitera plus de temps, puisqu’on doit pointer chaque bulletin et chaque candidat pour avoir les résultats ».